_DSF0004.jpeg

©Emmanuel Jacques

La mezzo-soprano Ambroisine Bré commence très tôt sa formation musicale dans une classe maîtrisienne avant d’intégrer la filière pour Jeunes Chanteurs Professionnels du CRR de Paris. En 2013, elle intègre la classe d’Yves Sotin au CNSM de Paris. Lauréate de plusieurs concours lyriques, elle remporte en 2017, quatre prix au Paris Opéra Compétition « Les Mozart de l’Opéra » au Théâtre des Champs-Elysées puis remporte cette même année, avec la pianiste Qiaochu Li, le Grand Prix Duo Chant/Piano du Concours International Nadia et Lili Boulanger.

 

La Carrière d’Ambroisine Bré prend son essor sur plusieurs grandes scènes Européennes sous la baguette de grands chefs tels que Christophe Rousset, Laurence Equilbey, Marc Minkowski, Hervé Niquet, Eivind Gullberg Jensen, Vincent Dumestre, Thomas Hengelbrock, Leonardo Garcia Alarcon... On a déjà pu l’entendre au Wiener Staatsoper, au Théâtre des Etats de Prague, à la Philharmonie du Luxembourg, au Staatsoper de Berlin, à l’Opéra de Lille, à l’Opéra de Bordeaux, au Théâtre des Champs-Elysées ou encore à l’Opéra Royal de Versailles ainsi que dans de nombreux festivals, Festival Radio France, Festival Berlioz, Festival de Deauville, Festival de la Chaise Dieu, Festival de Beaune ou encore au Festival de Menton...

Elle incarne déjà de nombreux rôles tels que Lazuli dans l'Etoile de Chabrier, Cherubin dans les Noces de Figaro de Mozart, Zerline dans Don Giovanni de Mozart, Sesto dans la Clémence de Titus de Mozart, Flora dans la Traviata de Verdi, Mercédès dans Carmen de Bizet, Galathée dans Acis et Galathée de Lully. Elle affectionne particulièrement le récital et a la chance d’avoir déjà été accompagnée par de nombreux merveilleux artistes tels que Bertrand Chamayou, Ismaël Margain, Johan Farjot, David Bismuth, Mathilde Calderini, le Quatuor Hanson, le Quatuor Hermès, Geneviève Laurenceau...
 

Prochainement, elle incarnera la Mère, la Libelulle et la Tasse Chinoise dans l’Enfant et les Sortilèges de Ravel à l’Opéra de Lille, Dorabella dans Cosi Fan Tutte de Mozart à l’Opéra du Rhin, puis Urbain dans les Huguenots de Meyerbeer à la Monnaie de Bruxelles.
 

Début 2022, elle sortira son premier disque solo autour de mélodies et airs d'Opéra, entourée de la nouvelle génération d'artistes français talentueux, Mathilde Calderini, Ismaël Margain, Julien Dran, Anaïs Gaudemard ainsi que le Quatuor Hanson.
 

Ambroisine est également Révélation Classique de l'Adami 2017, lauréate de la Fondation Royaumont et est nommée en tant qu'Artiste Lyrique dans la catégorie des Révélations des Victoires de la Musique Classique 2019.

RÉCOMPENSES

 

Concours Lyriques International de Portofino 2019 (Italie) : 3ème Prix

Voix Nouvelles 2018 : Finaliste

Nadia et Lili Boulanger 2017 : Grand Prix Duo chant/piano avec la pianiste Qiaochu Li ; Mention spéciale pour l’interprétation du « Sonnet » de Benoît Mernier, œuvre imposée pour la 9ème édition du concours.

Paris Opéra Compétition - Vernes 2017 : 1er prix du Jury « Claude Dassault » ;

Prix Deutsche Grammophon ; Prix OperaMusica ; Prix du public

UPMCF 2016 : Prix d’Excellence, Prix Charles Lagourgues

Les saisons de la voix 2015 : Lauréate

 

Concours International de Marmande 2014 : Prix Jeune Espoir ; 2ème Prix Opéra ; 2ème Prix Mélodie